MENU

Test Terrain du Nikon Z6 – Destination photographer en Afrique

9 avril 2019

Nikon Z6 – le premier hybride qui m’a fait basculer

Depuis des années je suis utilisateur de la marque Nikon. Cela n’empêche, j’avoue avoir tenté d’alléger mon set, de travailler différemment. J’ai eu un Fuji XT1 avec d’excellents objectifs mais la réactivité et la précision de l’autofocus à l’époque ne me rassurait pas. Je l’ai revendu. Puis j’ai acquis le Sony A7 II puis le A7 III. J’ai fait quelques reportages avec ces boitiers lors de voyages. Mais l’impossibilité de déclencher plusieurs fois d’affilé sans que le boitier rame (en mode hors rafale), ayant pour conséquence un sentiment de manque de réactivité trop important, une ergonomie inadapté lorsque l’on veut forcer le point sur un collimateur et débrayer l’automatisme de l’autofocus (qui est très performant cependant en mode auto), bref… Aucun ne m’a convaincu, et je suis resté fidèle à mes boitiers Nikon D850 lorsque je voulais assurer mon taf…

Vous l’aurez compris, j’étais hybrido sceptique…

Mais voila, grâce à mon partenariat avec Nikon, j’ai du coup tester le Z6 que j’ai emmené avec moi sur un vrai mariage Américain, ici, à Abidjan, en Afrique. Mon boitier Z6, le 50 1.8 Z et le 24-70 F4 Z. Plus mon boitier D850 et quelques objectifs fixes afin d’assurer.

Mon premier bain avec le Nikon Z6 fut l’abattoir sauvage de Port boué à Abidjan. Levé à 6h du matin, nous sommes partis tôt dans la poussière, la chaleur africaine, l’humidité, dans ce marché aux bêtes non officiels situé en bord de zone industriel, d’une voie ferrée et une décharge public. Le but était pour notre marié d’acheter aux meilleurs prix quelques moutons pour le méchoui du dimanche. Je suis parti seulement avec mon Z6 et le 24-70 F4 Z pour plus de discretion… Bon je dois l’admettre, la visée à l’écran, avoir l’exposition réelle immédiate face aux contrastes et aux couleurs de l’Afrique, c’est carrément un avantage énorme. Je n’étais pas sure de moi, c’était mon bapteme du feu avec cette appareil. Et quel Surprise!!!

Premier point,; celui où j’étais le plus sensible. La réactivité entre deux clics.. et incroyable, ça y est, Nikon m’a réconcilier avec les hybrides. Je peux faire clic clic clic avec mon doigt rapidement sans activer la rafale, ça suit enfin! Rien à voir avec les hybrides que j’ai possédé avant. Et sans ce sentiment de passer au noir dans le viseur et perdre la vision de ce que je photographie. La dessus, Mon Sony est une catastrophe. Et L’A9 ne m’a pas convaincu non plus. Le Fuji étant un APS-C, je n’ai pas essayer les nouvelles versions…

Deuxième énorme bon point, je n’ai vu ça chez aucun autre boitier de la concurrence (mais certains d’entres vous me diront le contraire). Le système d’AF, simple, efficace, avec un choix de collimateurs se déplaçant facilement et réaliste, rapide, suffisamment précis avec une bascule sur le mode auto intelligent en un clic. C’était le second reproche que j’avais avec les autres Hybrides. La difficulté d’utilisation, le manque de précision et la lenteur pour de choix de collimateurs des autres appareils, pas assez fluides à mon goût. Certes ils ont des modes intelligents très performants mais parfois, j’ai besoin de viser autre chose, de manière précise. En photos de détails, j’ai besoin de choisir mon point facilement. C’est ici que NIKON a pris une avance énorme, par son réalisme et sa simplicité. Et ça marche. Vous choisissez le mode AF automatique, mais si vous désirez basculer sur un choix de collimateurs comme sur un D850, avec un contrôle fluide et rapide, il suffit de presser le bouton central, un clic sur un autre bouton et vous revenez en mode automatique… Géniale… ça doit être possible sur les autre marque, mais ici, c’est fluide, intuitif, rapide.

Autre point très très intelligent qui est devenu indispensable pour moi depuis. Vous sélectionner votre collimateur, vous appuyez à mi course, et voilà, le point accroche le sujet, le suit, ne le perds pas… Et si vous appuyez à nouveau à mi course, le collimateur devient vert et adopte le comportement classique d’un reflex en mode AF-S ou AF-C… Je ferais une video pour expliquer ce fonctionnement, mais c’est vraiment géniale!!!

J’ajoute à ça que l’AF est rapide, efficace même en roulant à 130 Km/h en voulant attraper au vol un détail en bord de route en une fraction de seconde.

Les batteries m’ont tenus environ 1200 photos. C’est super bon, surtout que j’avais lu tout et son contraire la dessus.

Bref, ci-dessous les premières images en situation…

Comments

bravo, c’est crédible 100% ce que tu partages. je suis amateur, je fais que des photos pour mon plaisir perso, du coup je n’ai pas la pression de maxer mon rendu (en termes de la quantité/quali de mes ‘keepers’), je reste sur la gamme des cams d’occase de la generation -1/-2 tout le temps, pour étudier le choix d’un futur boiters les articles comme le tien sont vraiment utilse. après 5 ans d’apprentissage sur les apsc (d40x, d5100, d7200) j’ai me suis payé nikon df en 2018, c’était surtout pour l’ergonomie et ses capas à basse lumière (soirée de danse de temps en temps, paris nocturne) et il me suffit pour l’instant. l’autofocus de DF me fait parfois grincer les dents (j’ai pris l’habitude à la vitesse de l’af de d7200), mais une fois il chope le point ce que sort DF me plait plus que les resultats d’A7 (canons – m’en parlez pas, bizarrement des que je prends un canon ca me démange les mains, des années avec les boutons de nikons ont crées des habitudes trop profondes). le gros facteur qui m’a fait décider pour le df était sa taille – je n’ai pas les paluches énormes et je préfère la prise de DF aux gros dslr full frame (j’avoue qu’un cas ou df est pas au top – 70-200 f2.8, là l’objo est trop long+lourd par rapport au petit df). vers début 2021 je vais upgrader, là ca sera de choisir entre un d850 ou un Z d’occase (je ne mets jamais plus d’1Ke dans mes boiters, c’est déjà super cher pour un hobbiste pur). ce que tu racontes est vraiment utile, j’ai une 15aine d’objos en f-mount, 50-50 en dx-fx , du coup d810 ou 850 parait plus adapté dans le 1er temps, mais quand on te lit les avantages des Z deviennent très alléchants. j’ai écouté un paquet d’youtubeurs ricains au service de nikon, leur tchatche où on soupçonne trop qu’ils font trop de la lèche à tout ce que sort nikon fait parfois l’effet adverse, tu te sens pris pour un con qui est censé tout le temps céder aux crises du GAS qu’ils te créent. bref, bravo, des infos bien présentés et utiles

hello, merci beaucoup pour ton message et tes encouragements, c’est sympa

Bonjour,

Avez-vous fait une vidéo pour expliquer en détails le fonctionnement de l’autofocus?

Si oui, où la trouver?

D’avance merci.

Add Your Comment

CLOSE